Comment savoir si mon cheval est stressé ?

Comment savoir si mon cheval est stressé ?

De la même manière que les humains, les chevaux peuvent également devenir agités et irritables. Plus particulièrement, lorsqu’ils traversent une période de stress. Et oui, si vous ne le saviez pas encore votre cheval peut aussi présenter des symptômes très similaires. Bien qu’il soit difficile d’éliminer complètement les facteurs de stress, il est important de reconnaître les signaux émis par votre cheval. Cela, afin que vous puissiez aider à identifier la cause et minimiser l’impact. Comme votre cheval ne peut communiquer avec vous que par son langage corporel et ses actions, il est essentiel de le surveiller pour déceler tout signe précoce de stress avant que la situation ne dégénère. Justement, vous pourrez découvrir à travers cet article les symptômes d’un cheval stressé.

Les différents types de symptômes de stress chez le cheval

Il existe deux types de stress chez les chevaux : aigu (dans le moment ou hors du caractère de votre cheval) et chronique (où un cheval est constamment inquiet). Chaque type provoque la libération de produits chimiques qui affecteront le comportement de votre cheval. Si l’un des symptômes ci-dessous se présente, n’hésitez surtout pas à trouver un remède via cette page

  • Signes de stress aigu chez les chevaux : mordiller, bruissement de la queue, difficile à attraper, position haute de la tête et du cou, oreilles dressées vers l’avant, expression inquiète, tension en roulant, regarder intensément, mauvaise concentration, queue de serrage et agitation.
  • Signes de stress chronique chez les chevaux : ennuyé et déprimé (léthargie), peu coopératif lorsqu’il est manipulé et monté, agressif et/ou irritable, sucer le vent, mordre au berceau, tisser et marcher dans des boîtes, faible capacité d’apprentissage, trop réactif, devenir un mangeur difficile, perte de poids et symptômes de douleur. 

Ces changements sont tous des indices essentiels sur un cheval stressé, car ils montrent que quelque chose ne va pas. La clé est de bien connaître votre cheval pour reconnaître tout changement précoce avant que les problèmes ne s’aggravent.

Comment aider un cheval stressé ?

Afin de minimiser le stress chez les chevaux, il est important de mieux exercer votre cheval et de le nourrir sainement. 

Exercer davantage un cheval stressé 

Très important, assurez-vous que votre cheval fasse suffisamment d’exercice. Cela, qu’il s’agisse d’exercices de participation, d’exercice monté ou simplement de marche au marcheur pendant une heure par jour. Un mélange de travail de participation et de travail monté est idéal. Si vous avez du mal à trouver du temps pour l’exercer, pensez à solliciter les services d’un professionnel.  

Nourrir pour un intestin sain 

On dit souvent qu’un intestin calme donne un cheval calme. Si votre cheval est du genre à être « replié » et ne maintient pas facilement son poids, ou s’il est sujet aux ulcères gastriques, recherchez un soutien alimentaire spécifique pour calmer son système digestif. Cela, comme la levure probiotique, et pour le cheval sujet aux ulcères, antiacides.

Commentaires récents

Aucun commentaire à afficher.